"La Voix Maritime",<br/> la newsletter de Bordeaux Port Atlantique.

"La Voix Maritime",
la newsletter de Bordeaux Port Atlantique.

Toute l'actualité de Bordeaux Port Atlantique et de ses partenaires.

La Voix Maritime décembre 2016 - Newsletter

Le Conseil de Surveillance approuve un programme d'investissement de 31,5 millions d'euros en 2017

Avec la poursuite de la mise en œuvre du projet stratégique et le lancement de projets phares, le programme d'investissement 2017 s'élève à 31,5 millions d'euros. Un programme ambitieux, supérieur de 20 millions d'euros à la moyenne des réalisations sur la période 2012-2016, dont les principaux projets s'inscrivent essentiellement dans le Contrat de Plan État-Région 2015-2020 (CPER), en faveur du développement des territoires et de l’emploi local (volet « mobilité » et volet « territorial »). Les investissements prévus dans ces contrats sont complétés par d'autres investissements, essentiellement financés par l'Établissement, l'Europe ou les collectivités locales. Le programme 2017, adapté aux orientations et ambitions de Bordeaux Port Atlantique, met notamment l'accent sur l'approfondissement du chenal, avec plus de 15 millions d'euros dédiés à Gironde XL pour l'accueil de plus gros navires. Côté logistique, 7,45 millions d'euros sont programmés pour le développement du Terminal Conteneurs du Sud- Ouest (TCSO), à travers notamment des acquisitions foncières sur la zone intermodale de Bruges, point d'entrée ou de sortie pour le pré-post acheminement ferroviaire de conteneurs. La modernisation des outils d'assèchement se poursuit également pour développer les activités de réparation navale et de refit avec 2,17 millions d'euros d'investissements prévus pour les infrastructures de Bassens, des Bassins à flot et du site de Bacalan. 2,6 millions d'euros seront également consacrés à l'aménagement du port de plaisance dans les Bassins à flot. D'autres investissements sont programmés pour la rénovation des voies ferrées portuaires, la rénovation de bâtiments, l'amélioration des quais et terre-pleins, la modernisation des réseaux dans le cadre de la gestion de la ressource en eau, ainsi que la construction du foyer d'accueil des marins à Bassens. Ce programme d'investissements, qui associe l’État, l'Union Européenne, les collectivités locales (Région, département, métropole) et le port avec ses partenaires, a été approuvé par le Conseil de Surveillance du 17 novembre 2016. Il contribuera, à travers le projet stratégique 2015-2020, à renforcer le rôle structurant du port de Bordeaux pour le territoire.

© Sébastien Husté pour GPMB

 

Retour à la newsletter

 

L'ACTU DES BASSINS

La forme 1 des bassins à flot a été remise en service en juin dernier pour permettre la mise à sec des navires au sein du pôle naval. Cette infrastructure vient compléter le quai 209, qui accueille des navires à flot depuis 2015. La barge airbus
« Breuil » (armée par Socatra) a ainsi été mise à sec en forme 1 pour un arrêt technique complet en début d'été 2016. Le pôle naval des bassins à flot, qui fait partie intégrante de la stratégie de développement de Bordeaux Port Atlantique, est voué à accueillir de la réparation navale (paquebots fluviaux...) et du refit de yacht,  à quai ou en forme de radoub.

La venue de 2 mégayachts dans l'estuaire (Pelorus et yacht "A") en septembre confirme l'intérêt des acteurs du marché des mégayachts pour le port de Bordeaux qui offre des solutions d'accueil des navires au plus près d'un centre ville dynamique et particulièrement attractif pour les équipages.
Le développement des activités refit et réparation navale, inscrit au projet stratégique du port de Bordeaux, est un atout de poids pour l'économie locale et l'emploi du secteur. Avec plus de 2 millions d'euros programmés pour 2017, le port et ses partenaires investissent en conséquence pour les infrastructures d'assèchement, réparties sur 3 sites : Bassens (déconstruction et navires de grande taille), Bacalan (interventions lourdes sur de petites unités) et Bassins à flot (pôle naval, pour la réparation légère).

Novembre 2016 : le Scenic Diamond entre dans les Bassins à flot pour rejoindre le pôle naval © GPMB

 

Retour à la newsletter

 

LE CHIFFRE STAR

 50

C'est le nombre d'escales de paquebots en 2016 (contre 35 en 2015), un bilan record pour la saison des croisières, qui annonce d’excellentes perspectives pour Cruise Bordeaux.

Le paquebot « Corinthian » de la compagnie Uniworld (qui propose également des croisières fluviales sur l'estuaire de la Gironde) a clôturé la saison croisières 2016 à Bordeaux Port Atlantique. A l'heure du bilan, les voyants sont au vert pour Bordeaux, qui conforte sa place de deuxième port de la façade Atlantique / Manche derrière le Havre en nombre d'escales. Plébiscitée par les armateurs et les croisiéristes, la destination Bordeaux au sens large est une escale unique pour découvrir le patrimoine, la gastronomie, l'Histoire ou la culture d'une région mondialement reconnue.

L'offre touristique très riche du territoire aquitain amène ainsi la grande majorité des compagnies à programmer des escales pour deux jours et une nuit (séjours en "overnight"). Plus de temps à quai synonyme de plus de temps pour découvrir la région via les excursions, mais aussi la ville avec un accès particulièrement aisé et rapide, à pied depuis les quais du Port de la Lune. Les dépenses à terre sont, en conséquence, au dessus de la moyenne constatée dans d'autres ports. Les 50 paquebots et leurs 32 000 passagers accueillis cette année sur les terminaux girondins (Bordeaux port de la Lune et au Verdon ou Bassens pour les unités les plus importantes), ont permis à Bordeaux Port Atlantique de battre un nouveau record. Ce résultat exceptionnel s'ajoute au bilan déjà très positif d'une filière en hausse constante ces dernières années. Il conforte la stratégie marketing de Cruise Bordeaux et de ses partenaires, et les efforts menés pour valoriser l'escale et la destination auprès des compagnies. Ce travail commun de promotion s'effectue dans un contexte de développement fort de l'offre touristique locale, avec, par exemple, le classement de Bordeaux comme ville destination 2017 n°1 par Lonely Planet, et l'ouverture de la Cité du Vin, un lieu culturel qui attire les visiteurs du monde entier.

Ces atouts touristiques, facilement accessibles aux croisiéristes, font de Bordeaux et sa région une nouvelle destination incontournable, pour laquelle 57 escales sont déjà programmées en 2017. Une saison qui s’annonce donc excellente, illustrant un succès qui s'ancre dans la durée pour Cruise Bordeaux.
Vous retrouverez prochainement plus d'informations sur la saison 2017 sur la page Facebook de Cruise Bordeaux : n'hésitez pas à vous abonner !

https://www.facebook.com/CruiseBordeaux/

© Christophe Bouthé pour GPMB

 

Retour à la newsletter

 

... SUR LE TERRAIN

Villes et ports du futur se dessinent à Rotterdam

L'Association Internationale des Villes Portuaires (AIVP) rassemble au sein de son réseau  plus de 40 pays différents, sur les 5 continents. Elle accompagne ses adhérents (autorités locales et portuaires, professionnels du secteur privé et public…) dans les grandes mutations impactant le développement spatial, économique, social et environnemental de la ville portuaire et encourage les échanges d’expériences avec une conférence mondiale organisée tous les deux ans. Rotterdam, premier port européen avec 444 millions de tonnes de trafic annuel, symbole de l'innovation industrielle, portuaire et architecturale était la ville-port hôte de cette quinzième édition, qui a rassemblé près de 400 délégués. Pendant 3 jours, des intervenants du monde entier ont présenté leurs réalisations innovantes pour sensibiliser le public aux synergies (crossovers) permettant de valoriser les atouts des places portuaires d'aujourd'hui et de développer leurs activités de demain. On retiendra des échanges l'importance de l'éducation et de la sensibilisation des citoyens à la place du port dans la ville, de la formation, de l'ouverture (partage de données...) mais aussi des nouvelles méthodes de travail transversales vers lesquelles les villes et les ports ne doivent pas hésiter à s' orienter (coopération avec les instituts de recherche, clusters liés à l'innovation, start up…).

Pour illustrer les initiatives dans ce domaine, l'AIVP avait choisi d'organiser avec ses partenaires de Rotterdam une exposition internationale de 26 « posters », venus enrichir les multiples occasions d'échanges et de débats. Bordeaux Port Atlantique a ainsi présenté sa démarche PEEPOS Port à Economie et à Energie POSitives et ses avancées sur le terrain lors d'un atelier thématique dédié à l'économie circulaire, en commentant sa contribution « Energy flows around in the city port » réalisée en coopération avec SEENEOH et avec la métropole. Cette démarche, qui confirme l'intérêt de coopérations nouvelles entre le port et la Métropole, notamment sous l'angle de la transition énergétique et de la logistique innovante, illustre également la capacité du port à se projeter sur des sujets clés pour son avenir, et celui des entreprises implantées sur la zone portuaire.

© Stadshavens Rotterdam et GPMB

 

Retour à la newsletter

 

FOCUS

Les ports atlantiques signent un accord de coopération avec le port de Shenzhen

Une délégation menée par les présidents des directoires de Bordeaux Port Atlantique et de Nantes Saint-Nazaire Port s'est rendue à Shenzhen dans le cadre de la seconde édition du forum « 21st Century Maritime Silk Road » et de la cinquième édition du forum international « PortChain Strategy of Shenzhen ». A cette occasion, les ports atlantiques ont signé un accord de coopération stratégique avec le port de Shenzhen.

L'étroite collaboration entre Bordeaux Port Atlantique et Nantes Saint-Nazaire Port s'intensifie. Les deux ports qui unissent déjà leurs forces par le biais d'un représentant commun basé à Qingdao en Chine, viennent de signer un accord de coopération stratégique avec le port de Shenzhen et 11 autres ports d'envergure internationale (Hambourg, Halifax, Rotterdam, Copenhague/Malmo, Anvers, Incheon, Zeebruge, Barcelone, Sohar port and Freezone, Port Klang et Indonesian corporation group). Cet accord a pour objectif de resserrer les liens entre les différentes structures portuaires et ainsi favoriser les échanges concernant les évolutions technologiques et environnementales qui forgeront les ports de demain. En janvier 2016, l'initiative chinoise "One Belt One Road" pour le développement de nouvelles routes de transport, notamment maritime, avait déjà permis de renforcer la connectivité entre les acteurs du monde portuaire participants. D'un commun accord, le souhait d'explorer les différents shémas de coopération possibles et renforcer les partenariats entre les acteurs de la chaîne portuaire, était né avec une priorité sur la mise en œuvre des futurs ports intelligents.
Ainsi les quatorze ports signataires de cet accord, se sont engagés :

  • à promouvoir conjointement l'application de nouvelles technologies
  • à améliorer la production, l'exploitation et la gestion intelligente des ports
  • à promouvoir la construction d'une plate-forme d'information
  • à développer les énergies propres et renouvelables
  • à accentuer l'innovation en termes d'économies d'énergie
  • à renforcer nos moyens de protection de l'environnement
  • à encourager la collaboration de la chaîne portuaire en favorisant l'échange d'informations

L'expérience dans la construction de ports intelligents et les ports verts seront partagés par le biais d'expositions, d'ateliers et de conférences, etc.

Ce déplacement a également permis aux deux autorités portuaires de rencontrer des industriels et logisticiens désireux de développer leurs activités avec les ports français de la côte atlantique et d'asseoir leur notoriété auprès de la 7e communauté portuaire mondiale qu'est le port de Canton.

Pour Bordeaux Port Atlantique et Nantes Saint-Nazaire Port, la Chine est le premier partenaire pour le trafic conteneurs.

 

Retour à la newsletter

 

LE POINT DE VUE DE ...

Interview de Renaud Picard, directeur financier et agent comptable de Bordeaux Port Atlantique

LVM : Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Suite à ma formation à l'Ecole Nationale des Finances Publiques de Noisiel en région parisienne, après une maîtrise en droit, j'ai débuté ma carrière en 1996, en tant que percepteur – trésorier municipal, un poste rural très formateur, en Haute-Corse puis à Belle-Ile en Mer. En 2001, j'ai rejoint Bordeaux en tant qu'agent comptable de l'école d'ingénieurs « Bordeaux Sciences Agro », poste qui a constitué un tournant dans ma carrière, quittant le réseau des finances publiques pour la gestion financière et comptable d'un établissent public. J'y ai découvert des missions directement opérationnelles qui sont celles du quotidien d'une grande école : allocation de moyens pour les enseignants, les salles de cours, gestion des investissements pour des logements étudiants au sein de l'école… mais également participation au projet stratégique et négociation des dotations de l'Etat. En 2006, j'ai été nommé directeur financier–agent comptable de l'agence Erasmus qui gère les crédits de mobilité européenne à vocation universitaire, scolaire ou de formation professionnelle. Située à Bordeaux, cette agence distribuait à l'époque pour le compte de la commission européenne plus d'une centaine de millions d'euros par an. La particularité de cette gestion était notamment de concilier les règles comptables françaises et européennes, et de répondre rapidement à un public attendant les fonds pour bouger en Europe ! En 2012, suite à la réforme portuaire en Outre-Mer, j'ai été recruté pour mettre en place et conduire la direction financière et comptable du nouvel établissement Grand Port Maritime de la Réunion, préalablement géré sous concession de la chambre de commerce et d'industrie. Pendant 4 années passionnantes, j'ai dû faire accepter d'autres modes de fonctionnement, avec un pilotage unifié, plus autonome. J'ai ainsi pu me familiariser avec le monde portuaire, mais aussi avec sa gouvernance puisque j’étais également membre du directoire. En 2016, j'ai postulé au poste de directeur financier-agent comptable du port de Bordeaux où ma candidature a été retenue. Aujourd'hui, je découvre de l'intérieur et avec plaisir une véritable institution reconnue, et des personnes motivées qui ont un véritable esprit d'entreprise.

 

LVM : En quoi consiste la double mission d'un agent comptable–directeur financier ?

A mon sens, la dualité de fonctions agent comptable-directeur financier est un réel avantage pour l'établissement. Cette organisation offre une vision globale sans « rupture de charge » de la chaîne financière (en amont) à la partie comptable (en aval). Le directeur financier a un rôle de conseil et d'assistance en amont auprès du directeur général et des directeurs sectoriels. Préparation budgétaire, suivi des engagements juridiques ayant une incidence financière comme les marchés, comptabilité analytique… De son côté, la fonction comptable, pour laquelle les agents comptables d'établissements publics doivent prêter serment, garantit l'exactitude, la régularité et la qualité de la gestion des fonds publics vis-à-vis de la Cour des comptes et des corps de contrôle du Ministère de l'économie et des finances. Cette mission régalienne s'exerce désormais -ce sera l'un de mes premiers chantiers- selon les nouvelles normes de la Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP). Enfin, il faut noter que l'agent comptable est responsable personnellement et pécuniairement de l'ensemble des dépenses et des recettes qui sont réalisées au Port de Bordeaux. C'est un héritage historique, qui implique une grande responsabilité, également pour nos équipes. Régulièrement, l'établissement peut être sollicité pour un contrôle de la Cour des Comptes, qui peut également émettre un avis sur la gestion de l'établissement.

 

LVM : Quelles vont être vos priorités ?

Aujourd'hui, comme pour l'ensemble de la direction du port, le dossier TCSO est une priorité qui s'impose. Il s'agit d'accompagner la mise en régie contractuelle pour relancer l'activité conteneurs au Verdon. Nous travaillons avec un comité de suivi, et sommes en lien constant avec les différents acteurs du dossier. Une autre priorité concerne la mise aux normes de la Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) qui doit s'appliquer pour tous les établissements publics début 2017. Cette évolution sera accompagnée par un progiciel adapté sur lequel nous travaillons actuellement avec différents services, pour une mise en place opérationnelle au 1er janvier 2018. Ces évolutions impliquent d'ores et déjà un travail de préparation en interne pour tous les acteurs de la chaîne financière.

Mais au-delà de ces priorités conjoncturelles, ma priorité est de conserver l'esprit d'entreprise qui fait la force du Port de Bordeaux en accompagnant les changements nécessaires, dans la sérénité.

Enfin, la direction financière doit naturellement répondre et participer pleinement aux ambitions du projet stratégique 2015-2020 qui prévoit notamment d'importants investissements pour conforter et développer l'activité portuaire à Bordeaux.

 

Retour à la newsletter

 

DERNIÈRE MINUTE

Cruise Bordeaux est sur Facebook !

Bordeaux Port Atlantique a franchi une nouvelle étape de sa communication digitale avec la page Facebook« Cruise Bordeaux ». Espace de partage et d’interaction avec le grand public, mais aussi avec les compagnies, cette page, vitrine de l’activité croisière à Bordeaux, vient compléter le site www.cruise-bordeaux.com  lancé en avril dernier. Objectif : promouvoir l’escale Bordeaux de manière ludique et interactive et partager avec le public bordelais les dernières informations sur la venue des paquebots. La page Cruise Bordeaux valorise également des événements ou manifestations touristiques locales pouvant intéresser les croisiéristes. Vos photos, vidéos ou commentaires sont les bienvenus ! N'hésitez pas à liker la page Cruise Bordeaux, et à la partager !

https://www.facebook.com/CruiseBordeaux/

 

Assemblée Générale du Club Maritime et Portuaire de Bordeaux.

L’Assemblée Générale Statutaire du Club Maritime et Portuaire s’est déroulée le 18 octobre 2016 sur la Base Aérienne 106 à Mérignac. Le conseil d’administration du Club Maritime se compose désormais des personnes suivantes :

Président : Henri-Vincent AMOUROUX
Vice-présidents : Julien BAS et Etienne NAUDÉ
Secrétaire : Julien MAS
Trésorier : Hervé SENERGOUS
Membres : Laurence BOUCHARDIE, Eric LEMONNIER, Thierry NOGENT, Pierre- Emmanuel RUELLE et Jean-Pierre SIMON

Vœux 2017

 

Retour à la newsletter