Pré et post acheminements

La performance des activités de la place portuaire est liée à l'optimisation des  acheminements de marchandises, qui passe par une qualité d’infrastructures irréprochables sur tous les modes terrestres : routier, ferroviaire et fluvial.
Bordeaux Port Atlantique investit chaque année pour développer le transport ferroviaire et le transport fluvial et engage des partenariats avec SNCF Réseau et VNF (Voies  Navigables de France).

Ferroviaire

Le réseau ferré portuaire de Bordeaux Port Atlantique est concentré principalement sur deux sites : Bassens et le Verdon. Le réseau est apte à la charge D (22.5 tonnes à l’essieu) et dispose de longues voies de chargement et déchargement, idéales pour les transferts modaux et les opérations de maintenance légères y compris le fueling. Le site portuaire du Verdon est relié à la plate-forme de Bruges, véritable port à sec aux portes de l'agglomération bordelaise.
 
Pour accompagner le développement des trafics ferroviaires en pré et post acheminements, Bordeaux Port Atlantique est dorénavant Candidat Autorisé. Il peut ainsi réserver des sillons sur le Réseau Ferré National (RFN) pour répondre aux besoins de ses clients chargeurs et entreprises ferroviaires.
 
Un véritable travail pluriannuel est aussi engagé avec SNCF Réseau afin d'identifier et de dégager de la capacité sillons vers les terminaux portuaires de Bordeaux Port Atlantique.
 
Réseau Comparable, Bordeaux Port Atlantique est titulaire d'un agrément de sécurité délivré par l'Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire (EPSF).
 
Les conditions d'accès au RFP sont accessibles dans le document de référence du Réseau Ferré Portuaire de Bordeaux Port Atlantique disponible ci-dessous : 
 

Fluvial

Plus écologique que le transport routier, le transport fluvial est un axe majeur de développement pour Bordeaux Port Atlantique, au même titre que le ferroviaire.

Le transport fluvial en région Aquitaine est cependant très modeste du fait de la faible navigabilité du réseau. A l’exception de l’estuaire de la Gironde et de la Garonne d'Ambès à Langon, le réseau ne tolère aucun transport de grande capacité. La voie d’eau reliant Bordeaux à Toulouse est jonchée de multiples écluses, toutes au gabarit Freycinet.

Au regard de ces éléments, on constate les efforts réalisés pour le développement du  trafic fluvial dans la circonscription du Grand Port Maritime de Bordeaux. Ce trafic s’articule autour de 4 activités :

  • le transport de céréales des îles de l’estuaire à Blaye 
  • le transport d’huile alimentaire de Bassens à Lesieur Bacalan 
  • le transport des éléments Airbus de Pauillac à Langon 
  • le transport de biocarburants de Bassens à Ambès 

Routier

Caractérisé par une grande flexibilité, le transport routier constitue la majeure partie des pré/post acheminements de Bordeaux Port Atlantique (90 %).

Les acteurs de la place portuaire travaillent en étroite collaboration pour renforcer chaque année la qualité de service pour le mode routier, qui se doit d'être performant : l’amélioration des accès au site de Bassens est un axe de travail prioritaire.
Par ailleurs, afin d'améliorer le stationnement poids-lourds et le service aux usagers,  Bordeaux Port Atlantique projette, en partenariat avec la CUB et la ville de Bassens, la remise à niveau et l'extension d'un parking dédié aux poids lourds (site dit du « Triangle de Bassens ») qui permettra également d'optimiser les temps d'attente.