• Retrouvez l’actualité et les projets de Bordeaux Port Atlantique

    Votre ambition maritime

Bassins a flot : l-exemple du « port urbain » presente dans le cadre d-un seminaire ville/port/fleuve a Douala

8 Apr. 2019

Bassins à flot : l’exemple du « port urbain » présenté dans le cadre d’un séminaire ville/port/fleuve à Douala

Le Grand Port Maritime de Bordeaux et le Port Autonome de Douala (Cameroun) ont signé un accord-cadre de coopération, qui repose principalement sur trois axes :
- le développement urbain et portuaire (et notamment la relation ville-port)
- la sécurité de la navigation estuarienne (et notamment les dragages et l’environnement)
- la promotion des échanges commerciaux (et notamment le développement des relations entre les différents partenaires composant les deux communautés portuaires).*

Cette démarche s’inscrit dans la continuité de la signature, en octobre 2016, d’un accord de coopération entre Bordeaux Métropole, la Mairie de Bordeaux et la Communauté Urbaine de Douala. En 2017, la délégation de la Communauté Urbaine de Douala et du port autonome de Douala avait pu découvrir, après la visite du terminal portuaire de Bassens, le quartier les bassins à flot en pleine métamorphose. Très vite, le volet portuaire de la coopération est apparu comme une évidence entre les deux villes en pleine croissance, dont le fleuve, véritable facteur d’identité, est porteur d’opportunités de développement. Une délégation composée notamment de représentants de la Mairie de Bordeaux, de la Métropole et du GPMB s'est ainsi rendue à Douala dans le cadre d’une mission pluridisciplinaire, pour 3 jours d’échanges autour d’un séminaire ville/port/fleuve.

La délégation portuaire, conduite par Renaud Picard intégrait également le Président du Pilotage de la Gironde, par ailleurs représentant de l’Union Maritime et Portuaire de Bordeaux. Lors des ateliers, la délégation portuaire a notamment présenté les exemples bordelais illustrant les «  filières économiques d’une ville portuaire »: celles d'aujourd'hui (hydrocarbures, céréales, granulats, conteneurs…) et celles de demain pour permettre au port de poursuivre son activité en accord avec les impératifs du changement climatique (par exemple, nouveaux usages du bois -biomasse-, Energies Marines Renouvelables, …) et de l’intégration urbaine.

Après les présentations de la Métropole revenant sur les grands aménagements des dernières années à Bordeaux, et notamment la transformation des quais avec le paysagiste Michel Corajoud, la délégation GPMB a ensuite présenté à travers l'exemple du « port urbain » l'évolution du quartier des Bassins à flot, à travers la notion de plan guide et d’urbanisme négocié, illustrant la volonté du port d'accompagner le développement urbain tout en conservant sa place et ses activités, dans un contexte défini avec les collectivités. Entre démolition, rénovation et nouveaux usages des espaces qui reviennent à la ville et à ses habitants, les transformations intègrent les activités nautiques et l'identité portuaire de ce quartier maritime, ancien lieu de passage et de déchargement des navires.

Les perspectives de développement des espaces portuaires et la présentation des futurs aménagements de la communauté urbaine de Douala ont contribué à alimenter les échanges sur la relation ville-port, qui demeure, à Bordeaux comme au Cameroun, un enjeu de premier plan pour l’avenir. 

* Des actions plus ciblées, sur des projets spécifiques pourront également donner lieu à des échanges à court terme. Dans le cadre du volet économique des actions de coopération, la délégation portuaire cible des entreprises intéressées par les échanges commerciaux maritimes Bordeaux/Douala, notamment autour des filières viti-vinicoles et agroalimentaires.

 

Crédit photo : GPMB